L'équilibre entre structures associative et éditoriale

Présentation de la structure

Elenya est formée sous le régime associatif loi 1901. Notre volonté première est de partager nos idées et passions avec les personnes qui ont les mêmes centres d’intérêt que nous. C’est pourquoi nous avons choisi cette forme juridique plutôt qu’une autre.

Dans beaucoup d'associations culturelles, les adhérents partagent un loisir avec d’autres, ne recherchent aucun enrichissement personnel et cèdent leurs droits d'auteurs ou d'illustrateur.

Mais voilà, étant écrivains nous-mêmes, nous connaissons la valeur de l’acte d’écriture et nous voulions le mettre en avant.

Malgré les critiques : «si vous agissez par passion, faites une association, une vraie, sinon créez une SARL…», nous persistons dans notre idée de rémunérer les auteurs qui nous suivraient. En cela, nous nous positionnons effectivement comme éditeurs.

Nous effectuons également beaucoup d’autres missions dévolues traditionnellement à l’éditeur (sélection des manuscrits, fabrication de livres, édition de contrats d’auteurs, promotion des ouvrages etc.)

Mais il ne faut pas oublier que nous sommes une association avant tout et qu’il ne faut donc pas comparer notre fonctionnement avec celui des maisons d’édition, dont les objectifs diffèrent et qui disposent d’un apport de capitaux et d'un fond de roulement plus ou moins importants.

Différences

Elenya propose des contrats d’auteur sans clause de préférence, pour laisser une marge de liberté aux écrivains et leur permettre de solliciter de "vraies" maisons d'édition s'ils le souhaitent.

Elle n’adopte pas certaines pratiques consenties par les maisons d’édition (exemples : livres gratuits pour les auteurs, rémunération des séances de dédicace etc.) En contrepartie, elle accorde une réduction aux mono-auteurs sur le prix de vente de leurs livres.

Cette réduction ne concerne pas les recueils collectifs (suite à concours) pour des raisons de cumul de ristourne et droits d’auteurs. Les concours d’écriture d’Elenya sont l’exemple le plus parlant du paradoxe d’allier écriture loisir et rémunération de celle-ci. Pour Elenya, ces challenges d’écriture sont surtout l’occasion pour un auteur d’être lu et de commencer à être visible dans le milieu.

« Obligations » morales d’Elenya

Pour pallier toutes les frustrations, nous faisons tout ce que nous pouvons pour que la visibilité de nos ouvrages et nos auteurs soit sans cesse améliorée (référencement accru, envoi de communiqués de presse, alimentation permanente de nos fichiers presse, médias, salons, organisation d’événements pour présenter les ouvrages etc.). Tout ceci, pour peut-être vous ouvrir d'autres portes.

Auteurs

Le "paradoxe" que nous avons décrit jusqu’alors concerne aussi les écrivains qui choisissent de suivre Elenya. Ils rejoignent une communauté de passionnés mais effleurent certains aspects professionnels du métier.

Dans le circuit de l’édition classique, si la première obligation d’un écrivain de métier est de concevoir des histoires, il doit aussi accompagner sa maison dans la promotion et la diffusion auprès des médias et du public.

Chez Elenya, nous demandons à nos auteurs de bien vouloir faire quelques efforts de démarches promotionnelles. La différence est que cela n’est pas une obligation de métier. Chaque auteur s’organise selon ses possibilités matérielles et de temps, mais ne sera pas rémunéré pour ces actions. En cela, nous fonctionnons comme une association culturelle.

Chacun donne ce qu’il peut de son temps et de son énergie. Les efforts cumulés et le fruit des ventes de livres permettra de maintenir le principe de concours et challenge d’écriture qui fait notre originalité et plait visiblement beaucoup.

La combinaison de toutes les actions, quelle que soit l’importance des contributions, permettra à tout le monde d’y trouver son compte.



Plus de détails sur ce sujet dans le document "La relation avec les auteurs chez Elenya Éditions"

Modèles de nos contrats d'auteurs :
- contrat pour recueil collectif

- contrat pour ouvrage écrit par un seul auteur

- contrat de cession de droits d'auteur